Le gestionnaire de copropriété

En tant que personne physique ou morale le gestionnaire de copropriété assure la bonne gestion des parties communes de la copropriété. Il est élu par l’assemblée des copropriétaires et son mandat n’excède pas trois ans, qui peut être prolongé indéfiniment. Vous voulez savoir comment devenir syndicat en copropriété. Retrouvez ici son rôle, ses compétences, le niveau d’étude, son salaire et ses avantages.

Le gestionnaire de copropriété gère les espaces publics (escaliers, ascenseurs, halls, murs extérieurs) et les équipements collectifs (chaufferies, conduite d’eau publiques) des immeubles, bureaux et locaux commerciaux pour le compte des copropriétaires.

Gestionnaire copropriété.png

Le rôle du gestionnaire de copropriété

Le rôle du gestionnaire de copropriété met en œuvre et adopte les dispositions du règlement sur la copropriété. D’une manière générale, il est le représentant du syndicat des copropriétaires dans ses actions et poursuites judiciaires.

  • Il est responsable de la gestion administrative de la copropriété. Il doit également convoquer une assemblée générale avec une collaboration avec le conseil syndical. Par conséquent, il est chargé de travailler avec le conseil syndical pour envoyer les convocations et sera capable de rédiger un compte rendu qui transmettra aux copropriétaires.

  • Il s’occupe de la gestion financière de la copropriété qui établit un budget provisoire pour l’année a venir et perçoit les honoraires des copropriétaires.

  • Il s’occupera aussi du bon comportement de l’immeuble en maintenant la propreté de l’immeuble il peut spécifiquement faire appel à des travaux à réaliser.

Les compétences du gestionnaire de copropriété

Le gestionnaire de copropriété doit avoir plusieurs connaissances techniques, juridiques, fiscales et financières il devra être polyvalent en faisant preuve d’organisation. Il est essentiel que le syndic sache calmer les conflits et aussi il doit avoir un très bon relationnel.

Le niveau d'étude pour devenir gestionnaire de copropriété

Le gestionnaire de copropriété doit avoir une carte professionnelle afin de se mettre a son compte. Il n’y a pas de diplôme spécifique mais certains profils sont autorisés. Il faudra avoir un Bac+2 minimum (droit, comptabilité, gestion immobilière) et une solide expérience professionnelle sont indispensable pour exercer ce métier, le BTS PI (Profession Immobilières) ou le BTS MCO (Management commercial opérationnel). A la suite de ce BTS il est préférable de poursuivre sa formation avec un Bac+3 sur les métiers du droit de l’immobilier comme la gestion et administration des biens.

Le salaire du gestionnaire de copropriété

L’échelle salariale du gestionnaire de copropriété est très large. Lorsqu’il est salarié, le salaire dépend de la taille de l’entreprise qui l’emploie. Si le gestionnaire est indépendant sa rémunération est discutée et approuvée par l’assemblée générale qui l’a nommé. Un employé débutant peut être payé entre 1500 euros à 2300 euros par mois. Le niveau moyen est plus élevé à 6000 euros par mois.

Evolution du gestionnaire de copropriété

Une fois que le gestionnaire de copropriété a exercer pendant plusieurs années dans une entreprise, il est possible qu’il monte son propre cabinet ou devenir administrateur de biens, exercer en tant que professionnel, c’est-à-dire en son propre nom.

Avantages

Le gestionnaire de copropriété est responsable des tâches quotidiennes. Si il y a un avantage dans la vie en copropriété, c’est qu’il n’y a aucune responsabilité pour les petits ennuis de la vie quotidienne. Vous avez un problème avec vos voisins ? Avec votre serrure ? C’est le rôle du gestionnaire. Toutes ses tâches représentent beaucoup de temps que vous ne perdez pas. Le syndic vous libère de cette contrainte pour vivre entre copropriétaire dans la tranquillité. Vous ne vous sentirez jamais seul, ce qui est rassurant. Alors si vous aimez le contact, vous occupez des petits problèmes de la vie de tout les jours, vous avez un bon sens relationnel alors faites ce métier !