L'UFIP renouvelle sa participation au challenge international des "Négociales"

Les negociales.jpg

Lors de sa première participation en 2017, L’UFIP a connu une véritable success story avec ses étudiants en BTS NRC dont l’un d’entre eux,.

En 2018, L’UFIP a renouvelé sa participation, session durant laquelle,

 

Qu’est-ce que les négociales ?

 

  • Les négociales sont nées en 1989, de l'initiative d'un groupe d'enseignants et d'étudiants confrontés au quotidien à une question pédagogique de fond : Comment permettre à des jeunes en formation de se tester et d'évoluer dans des situations de négociation proches de la réalité ? 

Les négociales se déroulent sous forme de"sketches de mises en situation", dans lesquels s'investissent les jeunes futurs commerciaux face à des professionnels venus leur donner la répartie. 

  • Les négociales sont réservés aux étudiants de filière commerciale allant du BAC+2 au BAC+5.

 

 

Pourquoi ?

 

  • Lors de sa genèse, les négociales ont été créés dans le but de tester la force de vente des étudiants à vocation commerciale. Ce concours regroupe 10 000 participants à l’échelle nationale et des phases finales où 500 étudiants se disputent les premières places tant convoitées. 

Ainsi, outre son aspect pédagogique et ludique, le Challenge des Négociales est désormais devenu un tremplin vers la vie professionnelle pour les futurs commerciaux et

Chaque année ces entreprises, régionales ou nationales, sont nombreuses à mobiliser leurs collaborateurs autour de ce grand pariUPS... 

 

Quand ?

 

  • Les négociales se déroule à l’échelle nationale, une date par région puis une finale réunit en un seul et même lieu. Pour ce qui est de la région des Alpes Maritimes, les sélections auront lieu le 25 février 2019.

La Finale, elle, aura lieu le Mercredi 27 et Jeudi 28 Mars 2019 à Epinal.

Quels sont les secteurs qui vont recruter à l'horizon 2022 ?

Toujours plus de cadres... et beaucoup de postes dans les services

 

 

Les jeunes diplômés de niveau bac+3 à bac+5 pourront profiter de ces emplois. 

Le secteur des services sera parmi les plus "gros" créateurs d’emplois : les métiers de cadres recruteront deux fois plus que l’ensemble des métiers 

 

Si des diplômes comme le DUT Techniques de commercialisation, ou les BTS Négociation et Digitalisation de la relation client (ex NRC) ou Management des unités commerciales (MUC) restent de bonnes formations de base à bac+2, il sera de plus en plus nécessaire de les compléter par une année de formation supplémentaire plus spécialisée, par exemple en licence professionnelle ou en bachelor (bac+3). Une expérience en alternance ou des stages longs sont aussi de plus en plus appréciés. 

 

Des cadres commerciaux et financiers pour les entreprises

Pour faire face à une concurrence toujours plus nombreuses et à un contexte toujours plus complexe, les entreprises doivent recruter des managers compétents et efficaces.  

 

Informatique et nouvelles technologies : de très belles perspectives 

 

L'informatique va avoir plus que jamais besoin de personnel qualifié du niveau bac +2 à bac+5. On estime qu'il y aura près de 150 000 embauches d'informaticiens chaque année, parmi lesquels :

Ingénieurs ou cadres techniques comme les administrateurs réseaux,personnel d’étude et de recherche,ingénieurs en  informatique.

Et aussi des postes en entreprise pour les bacs+2/3 du commerce

On prévoit chaque année près de 80 000 embauches de "techniciens des services administratifs, comptables et financiers", plus de 40 000 attachés commerciaux et représentants et plus de 40 000 agents de maîtrise pour le commerce (chefs de rayon, etc.). 

Les diplômés de niveau bac+2 à orientation commerciale trouveront donc toujours des débouchés mais partout, le niveau d'exigence s'élève et les entreprises recherchent des professionnels de plus en plus opérationnels. C'est ici que les cursus en alternance prennent tout leur sens.

Quelles formations pour travailler dans le secteur bancaire ?

Les banques sont aujourd'hui considéré comme les plus grands recruteurs du secteur privé.

Proposant de nombreuses offres de stage et d'alternance, les banques forment et accompagnent la gestion des carrières.

Avec la transformations des problématiques économiques et financières de ces dernières années, les banques adaptent leur stratégie notamment grâce à la digitalisation de la relation client et renforcent leurs équipes commerciales dans le but de favoriser la fidélisation de la clientèle. Les banques se diversifient et développent leur offre de produits et de services bancaires en proposant plus d’assurance et de produits complémentaires. 

Le rôle des employés de banque s’oriente vers le conseil à plus forte valeur ajoutée et la vente.

Les postes d'accueil étant amené à disparaître, le recrutement évolue avec cette tendance, les cibles de recrutement se diversifient de Bac+2 à Bac+5 avec une tendance pour les profils commerciaux et jeunes.

Les banques offrent des évolutions variées aussi bien auprès d'une clientèle de particuliers, de professionnels, dans la gestion de patrimoine, ou encore dans la private banking.

BTS / DUT et licences spécialisées permettent d'entrer rapidement en sur le marché du travail grâce aux stages et à l'alternance.

Les formations Bac+4 et 5 ont également le vent en poupe et peuvent également s'effectuer en alternance pour une meilleure insertion.

Si les niveaux de diplômes demandés à l’embauche sont plus élevés, c’est également parce que les métiers sont plus spécialisés. La part des postes commerciaux représente encore la moitié des effectifs bancaires. 

En 2016, le secteur bancaire a embauché plus de 41 000 personnes, dont les deux tiers ont signé un CDI. Deux tiers des employés bancaires ont également un statut de cadre. D’autre part, près de 99 % des salariés des banques sont en contrat à durée indéterminée.